Six mois après, au Canada… / Six month later, in Canada…

Scroll down for English

Six mois déjà et je n’ai pas vu le temps passer! Entre deux déménagements, la vie quotidienne, mes activités sportives, associatives et des balades en ville et dans la nature. 

Ma passion pour la cybersécurité et sa démocratisation a pris la plus grande place.

Cet article va présenter ce que j’ai fait à Montréal ces six derniers mois.

Comment ai-je continué mon auto-formation? Comment se passe mon expérience de pentesteuse?

Mon travail chez Okiok est très varié et dépasse de loin mes attentes (voir ici l’article concernant Okiok).

J’ai eu différents mandats passionnants qui m’ont permis de m’améliorer en pentest Web et externes. J’ai découvert les pentests interne et WiFi et toute la variété de missions possibles dans ce métier.

Aussi, j’ai eu la possibilité de faire un pentest physique, dont je parlerai prochainement dans un article.

Au delà des missions, j’ai eu l’opportunité d’animer un lunch and learn sur le pentest pour présenter le métier à nos collaborateurs.

En ce moment, je suis en clientèle pour une mission de Blue Team où je développe mes compétences en défense.

Avec Okiok j’ai également la possibilité d’assister à des conférences et de participer à des CTF.

J’ai notamment, peu après mon arrivée sur le sol canadien eu la chance de participer au fameux Hackfest de Québec City. 

Passionnée par l’OSINT, je me suis inscrite au Missing Person CTF organisé par Tracelabs, une super initiative qui permet d’aider les autorités à trouver des personnes disparues. 

Après avoir assisté à de passionnantes conférences je suis allée me fabriquer un badge au village de soudure, je me suis entraînée au lockpicking et j’ai hacké des badges RFID!

Côté démocratisation de la cybersécurité et promotion de la cyberpaix, je ne suis pas en reste non plus!

En effet, en arrivant au Canada, j’ai été chaleureusement accueillie par Véro, Fyscillia et Sabrine qui organisent des panels pour permettrent à des femmes de la cyber de débattre sur différents sujets dans le cadre de NousSommesCyber (aka WoSEC Montréal)

J’ai ainsi été panéliste chez Ubisoft Montréal (voir ici) pour une table ronde sur la sensibilisation à la cybersécurité.

Lors de mon arrivée, il était également question pour WoSEC Montréal d’organiser des workshops et Véro m’a proposé de les aider dans cette tâche.

Le premier workshop était celui de Diana Whitney qui nous a présenté comment exploiter eternal blue avec la box Blue de Hactkthebox. Ensuite, j’ai animé un atelier d’initiation au pentest web.

Avec la situation de pandémie actuelle nous avons décidé de maintenir les workshops en version 100% remote 😀 et nous aurons la chance d’avoir une introduction sur l’ingénierie inverse par Emma Spradbrow (Informations pour l’inscription dans l’image suivante ATTENTION réservé aux femmes).

Aussi, lors de mes activités pour NousSommesCyber, j’ai rencontré Masarah qui m’a proposé de participer au Outreach committee du NorthSec.

L’objectif, permettre à tous les publics d’assister au NorthSec et de bénéficier des formations proposées lors de la conférence.

Pour en savoir plus sur le NorthSec c’est ici!

Afin de continuer dans mes démarches de sensibilisation et de partage de mes connaissances, j’ai soumis plusieurs CFP. C’est ainsi que j’ai été selectionnée pour animer un talk à WomenTechMakers Montréal.

En raison du COVID-19 l’évènement s’est fait 100% en ligne, vous pouvez donc voir mon talk ici:

Dans le cadre de MeetCyber, Enkelada Ibrahimi m’a contactée via Linkedin et j’ai ainsi été interviewée pour relater mon parcours, mon travail et mes projets. Pour les personnes qui sont sur Crowdcast, c’est disponible ici

Être interviewée ne m’a pas empêché de continuer mes interviews! 

En effet, grâce à WoSEC j’ai fait la connaissance de Angela Marafino et Alyssa Miller que j’ai interviewées dans ma série de podcast.

Leurs parcours sont passionnants et inspirants! Je vous invite à les découvrir ici avec les précédents podcasts.

Pour améliorer mon aisance à l’oral et continuer à faire de nombreux talks, j’ai rejoint un club Toastmasters. C’est une expérience très enrichissante, le club se réunit une fois par semaine et propose différents format de participation. Par exemple, il y a un rôle d’évaluateur de la langue, qui consiste à faire un retour sur les termes et expressions utilisées par les divers intervenants. Nous faisons également des improvisations et bien sur des présentations orales.

Pour continuer à apprendre et affiner mes compétences, j’ai également continué mes formations en ligne. J’ai notamment validé le Mooc problem Solving qui m’a permis de développer une méthodologie face aux challenges de la vie professionnelle. 

Grâce à Okiok, je fais actuellement la formation de Elearn Security sur le pentest Web.

Enfin, je continue à m’entrainer sur Hackthebox et Certifiedsecure et j’avance sur les exercices du Mossé Institute.

D’ailleurs si vous êtes une femme intéressée par la cybersécurité le Mossé institute offre une formation gratuite et certifiante. Vous pouvez me contacter via Linkedin pour en savoir plus.

Retrouvez la suite de cette aventure dans un prochain article!…


I have spent six month in Montreal already! Between two moves, daily life, sports, associative activities and walks in the city and in nature.


My passion for cybersecurity and its democratization has taken the greatest place.
This article will present what I have been doing during these past six months…
How did I continue my self-study? How is my experience as a pentester going?

My work at Okiok is very varied and exceeds by far my expectations (see here my article about Okiok).

I’ve had various exciting mandates that have allowed me to improve my skills in Web and external pentest. I discovered internal and WiFi pentests and all the variety of possible missions in this position.

Also, I had the opportunity to do a physical pentest, which I will talk about soon in an article.

Beyond these missions, I had the opportunity to host a lunch and learn about pentest to present it to our collaborators.

At the moment, I am on a Blue Team mission where I am developing my skills in defence.

With Okiok, I also have the opportunity to attend conferences and participate in CTFs.
In particular, shortly after my arrival in Canada, I had the chance to participate in the famous Hackfest in Quebec City.
Passionate about OSINT, I signed up for the Missing Person CTF organized by Tracelabs, a great initiative that helps authorities find missing persons.
After attending exciting conferences, I went to the soldering village to make myself a badge, practiced lockpicking and hacked RFID badges!

As for democratizing cyber security and promoting cyberpeace, I have plenty of opportunities either!
Indeed, when I arrived in Canada, I was warmly welcomed by Véro, Fyscillia and Sabrine who organize panels to allow women from the cyber world to debate on different subjects about cybersecurity with WeAreCyber (aka WoSEC Montreal).

I was a panelist at Ubisoft Montreal (see here) with a theme on cybersecurity awareness.

When I arrived, WoSEC Montreal was also talking about organizing workshops and Véro offered me to help them in this task.

The first workshop was with Diana Whitney who demonstrate how to exploit eternal blue with Hactkthebox’s « Blue » box.

Then, I animated an initiation workshop to web pentest


With the current pandemic situation we decided to keep the workshops but in a 100% remote 😀 version and we will have the chance to have an introduction on reverse engineering by Emma Spradbrow (Registrations info in the image below. WARNING only for women).

Also, during my activities for WeAreCyber, I met Masarah who offered me to participate to the Outreach committee of NorthSec.

The goal: to allow all audiences to attend NorthSec and benefit from the training offered at the conference.

To learn more about NorthSec, click here!

In order to continue in my efforts to raise awareness and share my knowledge, I have submitted several CFP. That’s how I was selected to host a talk (in french) at WomenTechMakers Montreal.

My talk for WomenTechMakers Montreal, in french

Due to COVID-19 the event was 100% online, so you can see my talk above.

As part of MeetCyber, Enkelada Ibrahimi contacted me via Linkedin and I was interviewed about my background, my work and my projects for the people on Crowdcast, it’s available here.

Being interviewed didn’t stop me from continuing my interviews!
Indeed, thanks to WoSEC I met Angela Marafino and Alyssa Miller who I interviewed in my podcast series.

Their backgrounds are exciting and inspiring! I invite you to discover them here among other interviewees.

To improve my public speaking skills and continue to do many talks, I joined a Toastmasters club. It’s a very enriching experience, the club meets once a week and offers different participation formats. For example, there is a role of language assessor, which consists of reviewing the terms and expressions used by the various speakers. We also do improvisations and of course oral presentations.

To continue to learn and refine my skills, I also continued my online training. In particular, I validated the Mooc problem Solving, which allowed me to develop a methodology for dealing with the challenges of professional life.

Thanks to Okiok, I am currently doing the Elearn Security training about web pentesting.
Finally, I continue to train on Hackthebox and Certifiedsecure and I go further on the exercises of the Mossé Institute.

Moreover if you are a woman interested in cyber security the Mossé Institute offers free training and certification. You can contact me via Linkedin to find out more.

Find the sequel of this adventure in another article soon!…

Pourquoi la veille informationnelle est essentielle dans la cybersécurité ?

Article available only in french

Il m’a semblé important d’ajouter un agrégateur de flux RSS dans ce blog du fait de l’importance de la veille informationnelle dans le domaine de la cybersécurité.
Bien sur cela ne vaut pas un travail fait par un veilleur informationnel ou une bonne revue de presse. Cependant, on obtient tout de même en un coup d’oeil les dernières informations de ses médias de prédilection.
Toutefois, j’en profite ici pour vous présenter non seulement en quoi consiste le métier de veilleur-se stratégique mais également comment mettre en place un agrégateur de flux RSS.

Qu’est-ce que la veille informationnelle?

La veille informationnelle est une « activité continue en grande partie itérative visant à une surveillance active de l’environnement technologique, commercial, etc., pour en anticiper les évolutions »

source: Wikipedia

Il s’agit donc de surveiller l’actualité . En cybersécurité, c’est d’autant plus important car se tenir au courant permet d’apporter à ses clients, par exemple, des réponses adaptées aux problèmes de sécurité actuels. Ou simplement de se tenir aux courants des dernières menaces pour mieux s’en protéger.

Il existe d’ailleurs dans les entreprises et les organisations des postes spécialisés pour la veille informationnelle.
Voici la fiche métier de l’Onisep pour vous faire une idée plus précise de ce qu’est un-e veilleu-r-se stratégique.
Pour savoir comment cela se transpose dans la cybersécurité je vous invite à consulter la fiche de poste de l’ANSSI qui donne une idée très précise des tâches incombant au « veilleu-r-se de permanence opérationnelle ».
Dans cette fiche, vous remarquerez la tâche suivante: « suivre l’actualité relative à la sécurité des systèmes d’information en France et dans le monde (attaques informatiques, logiciels malveillants, failles de sécurité, produits de sécurité, etc.) et les médias en sources ouvertes afin de détecter au plus vite toute menace cyber pouvant impacter les intérêts nationaux. »

En cybersécurité, s’informer de l’actualité permet donc d’aider à la détection des menaces.

Finalement le rôle d’un-e veilleur-se opérationnelle est de résumer plusieurs articles qu’il estime pertinent sous forme de revue de presse ou de rapport en fonction des codes imposés par son organisation ou entreprise.
Ce rapport sera consigné et mis à disposition de tous les services de l’organisation ou de l’entreprise.

Voici à quoi ressemble une note pour un rapport ou une revue de presse:
Vulnérabilité dans le noyau Linux de SUSE par le CERT

L’analyse doit être précise et courte pour être percutante comme dans cet exemple:

En résumé un poste de veille opérationnelle dans la cybersécurité est très intéressant car il a plusieurs aspects:

  • C’est très varié: documentation, collecte d’informations relatives à la cybersécurité, détection de menaces, …
  • Si l’on souhaite s’orienter vers un métier plus technique ce poste est un bon point de départ
  • On est au coeur stratégique d’une organisation ou d’une entreprise

Pourquoi un agrégateur de flux RSS?

Un agrégateur est un moyen efficace d’obtenir les dernières informations de vos média d’actualités préférés.
Vous pourrez, en effet, choisir les sources, mais aussi les actualiser à la fréquence que vous jugerez la plus pertinente (jours, heures ou même minutes)
C’est également extrêmement simple à mettre en place sur WordPress

Comment le mettre en place sur WordPress?

    • Télécharger un plugin d’agrégateur de flux rss

J’ai choisi WP RSS Aggregator car il était extrêmement bien noté et vantait le côté intuitif et simple de pour l’installation et la mise en place.

    • L’installer et l’activer
    • Ajouter les flux souhaités et les paramétrer

Voici comment j’ai paramétré mes flux:

La case « Unique titles only » permet d’éviter les doublons elle s’avère assez utile car cela peut arriver.

    • Créer une page pour afficher les flux

J’ai du chercher un peu pour comprendre ce qu’il fallait inscrire dans la page pour afficher le flux il vous suffit simplement d’insérer le code suivant:
[ wp-rss-aggregator ] (en enlevant les espaces avant ‘]’ et après ‘[‘.)

    • Ajouter cette page au menu

Enfin il ne vous reste plus qu’à ajouter cette page à votre menu:

Et voilà!

Comment choisir les références?

Personnellement, j’attache beaucoup d’importance aux sources officielles, c’est pourquoi j’y ai mis le CERT français mais aussi le CERT européen et bien sur l’ANSSI.
Ensuite, j’ai tenté de trouver des médias de référence dans le milieu à l’échelle internationale grâce à mon fil d’actualités sur les réseaux sociaux, en cherchant par exemple les médias le plus souvent cités ou bien en faisant une recherche internet.
Enfin, j’ai aussi proposé mes médias préférés.
Je vous conseille donc de choisir vos références en fonction des besoins de votre activité pour être informé des actualités de votre domaine en temps réel.